Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Patriarcat ou Matriarcat, ça reste de la non-démocratie!

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

   Alors, je ne pouvais afin d'appuyer mon propos que comparer les photographies de Greta Thunberg et Angela Merkel. N'ont-elles pas la même gueule inquiétante faite de haine envers les autres, de «vous je vous aurais»? Une gueule qui me rappelle une autre gueule, masculine celle-là, mais j'y viendrai.

   Comme je l'ai toujours pensé, le féminisme s'oppose à l'humanisme et si l'Humanisme est clairement de gauche, le féminisme lui est clairement de droite.

   Un nouveau langage s'est institué pour déclarer la guerre au genre humain dans son ensemble, c'est-à-dire différencié en genres hommes/femmes, sexué. Tous les torts de la planète seraient dus au "Patriarcat"!

   L'ultra-libéralisme, les problèmes environnementaux, sociaux, les dictatures, etc. Seulement quel est le projet qui est porté derrière cette dénonciation (farfelue)? Le projet de remplacer le Patriarcat par le Matriarcat. Les femmes veulent leur heure de gloire, le Pouvoir, par et pour elles-mêmes et pour elles seules!

   Et des crétins d'hommes féministes qui (de mon vécu) à force d'être féministes vont finir totalement pédés et enculés, de relayer ce projet politique.

   Comme l'a dit l'autre: «la Femme est l'Avenir de l'Homme»! Effectivement, elles s'ancrent dans des projets alter-économiques et écologistes sans pour autant dédaigner l'usage de fours à micro-ondes assez gourmands en MWh. Ça me fait penser au premier homme politique européen écologiste (et végétarien): Adolf Hitler, exactement lui.

   Et si la femme est l'avenir de l'homme; avec des femmes de la trempe d'Angela Merkel (plus de 25 années de pouvoir) on peut le dire, le prochain dictateur européen sera sans conteste... une femme!

   Au projet qui consiste à remplacer le maximum de députés, de ministres et de présidents, la ploutocratie quoi, par des femmes, ce qui reste une ploutocratie, je préfère le projet Humaniste de donner le pouvoir au peuple, à l'humanité, tant aux hommes qu'aux femmes, comme c'est le cas avec le système référendaire (votations) de la Suisse que je ne cesse de citer en exemple sur ce blog.

   Bref, quittons le féminisme pour redevenir Humanistes!

Commenter cet article